Les temps forts de MoiToiNousEnsemble74

 

Au travers de la crise sanitaire :
Dans cette année 2020 qui restera pour tous une année très « marquante et
éprouvante », l’association tente encore aujourd’hui de répondre présente concernant les
Défis du moment, et ce malgré des réglementations en vigueurs strictes et auxquelles
nous devons chaque jour nous adapter, encore plus dans les jours a venir avec la reprise
du distanciel avant les vacances scolaires.
Sur le département de la Haute-Savoie, entre l’accompagnement administratif, l’accès au
« Handi-Poneys », à des groupes d’échanges privés pour les parents, ainsi que les
ateliers d’habilités sociales, c’est plus d’une cinquantaine de familles qui au travers de leur
différentes situations peuvent discuter, se soutenir, échanger du matériel pédagogique ou
de soin, mettre à profit leur compétences pour d’autres familles, échanger leurs contacts
de professionnels…

Le groupe Facebook et le site (actuellement en reconstruction), permet des informations
à jours de réponses en droit, de continuité scolaire, d’appels à professionnels pour les
familles…
https://www.facebook.com/groups/MTNE74

Nos missions

Des plaquettes de sensibilisation et des livres dédicacés par Laurent Savard ont été
distribués à la suite du premier confinement aux écoles de Cranves-Sales à chaque
instituteur et directrice. Elles n’avaient pas pu se faire suite aux annulations des
sensibilisations du mois d’avril étant donné le contexte que l’on connait tous. Cette année
une plaquette à jours sera diffusée aux établissements du secteur afin de rappeler les
dispositions d’inclusion encadrée par la grande loi du handicap du 11 février 2005.
Le « Handi-Poney » a pu reprendre de l’activité depuis la rentrée 2020 pour le grand
bonheur des enfants qui ont beaucoup souffert de tous ces arrêts d’activité, rencontres,
prises en charges, temps d’échanges avec les animaux… Il devenait donc « urgent » de
remobiliser les équipes bénévoles et les familles pour permettre une remise en route de
façon régulière. Tout cela est de nouveau possible grâce à Alicja Bollens : présidente de
l’association « Prestige Poneys » avec laquelle nous collaborons maintenant depuis
presque trois ans.

les temps forts

 

 

https://www.facebook.com/PrestigePoneys/posts/1585447631652790

Nous avons gardé plusieurs axes de mobilisation sur l’année 2020 que nous tachons donc
de pérenniser à nouveaux pour cette année 2021 :
• Gardez le contact avec les familles de l’association et pour lesquels un suivi administratif
est en cours pour certains. Depuis Janvier 2020, c’est donc plus d’une quarantaine de
familles qui nous ont sollicités pour une aide concrète administrative ou souffrant d’une
situation d’isolement préoccupante :
– Aide au dépôt de demandes auprès de la MDPH
– Aide au dépôt d’une mise en demeure pour absence AESH auprès des DASEN
responsables
– Information sur les compléments ou PCH pouvant indemniser une partie des frais
de prises en charge nécessaires
– Suivi de familles dans leurs parcours d’Information préoccupantes engagée par
des écoles à l’encontre de parents d’enfants en situation de handicap pour cause
de difficultés à scolarisation
– Orientation vers éventuels professionnels pour soutien psychologique
– Envoi aux écoles de plaquettes informatives et de sensibilisation à la demande des
familles.
• Rester proche de la petite dizaine de familles, qui du fait de leur situation vulnérables,
sont suivies de près sur le secteur et pour lesquelles nous nous déplaçons à domiciles,
ou faisons jouer les compétences et dispo réseau lorsqu’ils nous en font la demande ou
qu’ils nous contactent pour des besoins spécifiques. Cela peut concerner des Familles
monoparentales sans proches à proximités, des parents malades ou eux même en
situation de handicap… à titre d’exemple : il est arrivé de faire jouer le réseau associatif
pour livrer à manger pour une maman et son enfant hospitalisé à l’hôpital du CHAL à
Findrol, ou de rendre visite à l’une d’entre elle, ou assister un rendez-vous avec la chargée
d’usagés…
• Conserver une remise en route des ateliers d’habileté sociales malgré les confinements
et restrictions, tout en garantissant les meilleures conditions d’accueil et de sécurité pour
les enfants présents et leurs familles : la rupture de prise en charge a été particulièrement
difficile à absorber par les familles concernées et ces ateliers représentent beaucoup pour
les familles.

Pour aller plus loin :
• Le 1er Confinement a conduit à la fermeture temporaire une première fois de nos ateliers,
et en octobre pour la deuxième fois en moins de huit mois, ces enfants ont dû subir à
nouveaux un arrêt de ces derniers ; privés d’un de leur accompagnement pourtant
« essentiel ». Grâce à des décrets dérogatoires ils ont pu ouvrir à nouveaux, suite aux
nombreuses demandes des acteurs du handicap et des associations concernées.
Les ateliers sont très importants pour toutes les raisons évoquées ci-dessous :
– C’est aux ateliers que les enfants apprennent notamment à développer des
comportements adaptés en groupe, afin d’en faire transfert dans leurs établissements
scolaires, en classe et au travers des interactions avec leurs pairs. C’est aussi la continuité
du travail engagé en individuel ou à l’école avec leur intervenantes Sabrina Almeida et
Laurie Woelfflin : cela permet une vraie mise en lien des différentes sphères de vie de ces
enfants.
– ces ateliers permettent également un meilleur accompagnement de ces enfants qui
souffrent de tous les changements actuels et le contexte anxiogène, en leur permettant
d’avoir un suivi et une aide d’accompagnement professionnelle pour tous ces
changements liés à la situation sanitaire. Il s’agit encore une fois ici de préparer et de leur
enseigner dans de bonnes conditions avec l’écoute de leurs questions et inquiétudes, les
bons gestes ; et de pouvoir revenir si nécessaires sur les raisons et les façons de
surmonter leurs difficultés éventuelles face à tous cela.
– De plus l’ensemble des activités sportives et culturelles ont été suspendues pour la
plupart et les familles souffrent actuellement d’un double isolement, très préjudiciable pour
les chances d’évolution de leurs enfants handicapés. Ces ateliers permettent de maintenir
une activité pour ces derniers, et un lien social non négligeable pour les familles avec
notre équipe, lien qui est déjà fragile en temps normal : le handicap est depuis trois ans
maintenant recensé comme la première cause de discrimination en France selon
l’observatoire indépendant du défenseur des droit.
• Les familles déjà fragilisées par l’isolement fréquemment induit par le manque
d’accompagnement des personnes en situation de handicap trouvent au travers de ces
ateliers un accueil à l’écoute et un échange individuel avec l’une des intervenantes à
chaque fois de séances et concernant le déroulé de cette dernière : Il y a au travers de
ces liens qui peuvent paraitres furtifs une vraie mise en avant des compétences de leurs
enfants
• Le groupe Facebook de ces intervenantes retrace le démarrage de ces ateliers :

 

https://www.facebook.com/apprendreautrement74